Avant de vous parler des effets néfastes de la viande sur votre santé, je souhaite tout d'abord attirer votre attention sur un problème important. Une fois de plus, lié à l'élevage industriel et à la sur-consommation.

Les antibiotiques

L'élevage intensif d'animaux très faibles et soumis à une croissance rapide crée les conditions idéales pour l'apparition de nouvelles maladies. Cela a été prouvé à de maintes reprises avec par exemple la grippe aviaire, la vache folle, etc.

Toutes ces maladies obligent les éleveurs à utiliser de plus en plus d'antibiotiques. Mais du coup, les bactéries deviennent de plus en plus résistantes à ces antibiotiques.

En scénario catastrophe, cela signifie qu'un monde sans antibiotiques en 2030 est envisageable. Il serait donc possible de mourir d'une infection banale, comme dans l'ancien temps!

La sur-consommation de viande rouge

De plus en plus d'études prouvent les effets néfastes de la sur-consommation de viande rouge (plus de 100gr par jour). La viande n'est donc pas à proscrire totalement mais doit être consommée avec modération.

Les risques de cancer augmentent avec les quantité de viandes rouges (boeuf, veau, agneau, porc, ...) et transformées (jambon, bacon, viandes froides et charcuteries) ingurgitées.

Les gros consommateurs de viande (plus de 150g par jour) ont 33% de risques supplémentaires de contracter un cancer (colon, intestin, ...) ainsi que des maladies cardio-vasculaires.

Nitrites, fer, graisses et cuisson

Des nitrates (transformés en nitrites) sont par exemple injectés pour prévenir la croissance de bactéries et donner une belle couleur à la viande. Ces nitrites favoriseraient l'apparition de cancers.

La viande rouge contient une molécule appelée hème riche en fer. Elle favorise la production de produits toxiques pour l’organisme et augmente ainsi le risque de cancer.

La consommation excessive de viande favorise la prise de poids et le cholestérol et donc les risques de maladies cardiovasculaires mais aussi de diabète.

La cuisson à haute température (barbecue, friture, grill, ...). peut produire des substances cancérigènes (hydrocarbures). Plus la viande est "carbonisée" et plus la formation de ces composés est élevée.

Mon expérience personnelle, la goutte

Il y a quelques années, alors que je mangeais encore beaucoup de viande rouge et de viandes transformées, j'ai été touché par la goutte.

Notre corps produit de l'acide urique notamment pour éliminer les cellules mortes. Cet acide urique est ensuite éliminé via notre urine.

Lorsque vous en avez trop dans le sang, il se crystalise et est stocké dans votre corps, par exemple dans vos articulations.

J'ai eu une crise de goutte à la cheville et je ne savais presque plus marcher pendant 2 semaines! Le premier diagnostique était une tendinite. Une prise de sang a finalement révélé qu'il s'agissait de la goutte. La prise de colchicine a alors rapidement réglé le problème (mais m'a scotché aux toilettes!).

Quel rapport avec la viande me direz-vous? Et bien les animaux fonctionnent comme nous... ils produisent eux aussi de l'acide urique et il reste dans leur sang lorsqu'ils sont abattus. Nous mangeons ensuite la viande et emmagasinons l'acide urique!

Le problème est que notre corps ne peut pas éliminer tout cet acide et cela amène donc la goutte, des calculs rénaux et le dysfonctionnement des reins.

Enfin, retenez que lorsque vous mangez de la viande, vous n'assimilez pas que l'acide urique mais tous les autres déchets présents dans l'organisme de l'animal (antibiotiques, hormones, ... je vous invite donc à relire l'introduction de cet article!).

Conclusion

La sur-consommation de viande ne vous amènera rien de bon.

Envie d'apprendre à manger différemment? Voici quelques recettes pour vous aider...